GOD is POP /// by Stéphane Guillerme

GOD is POP      ///       by Stéphane Guillerme

04 Amritsar - Penjab 01/02/2011

 

Après un fastidieux voyage de 12 heures depuis Delhi me voici depuis 2 jours à Amritsar, phare spirituel du sikhisme. Ici tout le monde s`appelle SINGH, et certains poussent le vice et la plaisanterie à appeler leur fils Singh Singh.


Après deux jours en pleine campagne (un plan couchsurfing), à y cultiver la rencontre singulière et étrange, dormant dans une chambre spacieuse d`un haveli récent au
milieu des champs, à 12 kms d`Amritsar, me voici en ville, au Tourist guesthouse qui ne respecte pas l`adage "cheap & best" mais qui a plutôt opté pour le "Cheap & shit". Aléas du voyageur, certaines options sont meilleures que d'autres et moi j`atterris surtout chez les "autres". Ca me rappelle le plan attente en caisse de supermarché. Pourtant, ici je ne ménage pas la prière. Quotidiennement 5 "Je vous salue Shakti", 5 "Notre Brahman qui êtes au cieux" et 5 "Je chante ta gloire Ô Maha Shiva".


Mais Amritsar m`a d`emblée gratifié de deux rencontres de tatoueurs de rue, malheureusement un peu farouches mais qui bon gré mal gré (surtout mal gré) m`ont fourni quelques clichés sympathiques. Parfois, en photo,  je fais très attention, je me demande d`où va arriver le coup. Mais bon, une fois encore j`ai réussi à désamorcer les deux tatoueurs.

Dans 2 jours Dharamsala (j`en vois qui salivent). Je ne sais pas si le Dalaï Lama s`est fait tatouer un petit papillon au bas des reins ou une tête de mort dans le dos, mais je vais essayer d`en apprendre plus sur le sujet.

Ici Amritsar, la chaussée est toujours bien occupée. A vous les studios.

 

 

 

 

 

 

 

 

La belle campage penjabi, terre sacrée pour tous, et surtout pour les vendeurs d'engrais. Vous connaissez le riz Basmati, j`étais juste a côté.


The beautiful penjabi countryside, holy land for all, especially for the chemicals sellers.

You know basmati rice ? I was just next to.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un cirque en ville // A circus in town

 

 

 

 

Un cirque en ville // A circus in town

 

 

 

 

Ah, on connait finalement son nom  ///  Ah ! we finally know its name 

 

 

 

 

Et un magicien est aussi passé par là  // And also a magician came here

 

 

 

 

Guru Nanak fut celui qui initia la dernière des religions au monde. Ici l`image d`un autre saint de cette religion, dans un petit resto fait avec 10 planches et 3 clous. Même pas malade.


Guru Nanak is the one who started the latest religion of the world. Here is a picture of another sikh holy man that I pictured in a tiny restaurant (Dhaba) made with 10 pieces of wood and 3 nails. Not even sick.

 

 

 

 

Golden temple - Amritsar

 

 

 

 

 

Golden temple - Amritsar

 

 

 

 

 

Pendant que l`un me montre son nouveau tatouage, son pote se fait tatouer dans la poussière pregnante de la ville électrisée par tant d`agitation.


While one is showing me his tattoo freshly made, his friend got tattooed in the haze of the electrified street life.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis allé faire un petit tour en ville sur un cycle rickshaw. C`était sympa aujourd`hui, relativement tranquille et reposant.


Today I went for a tour in the city of Amritsar. It was great today, pretty quiet and mellow.

 

 

 

 

 

Les rickshaws dorment sur leur véhicule dans l'agitation alentour.

 

The rickshaws sleep on their vehicle in the midst of the haze of the city.

 

 

 

 

L`autre soir à Amritsar, rentré plutôt tôt que tard, dans le quartier ripou total où j`habite, je loge, je vis .... je survis est plus approprié, je suis allé jusqu`à la bus stand réserver mon billet de bus pour Dharamsala. Me traînant dans la circulation chaotique, dans le désordre poussiéreux d`une grosse ville indienne dense, très dense (à en parler j`ai les yeux qui me piquent) j`ai repensé a un fabuleux livre de Shri Aurobindo que je conseille à tout le monde : Jours de prison. Aurobindo y raconte sa révélation spirituelle survenue lors de son incarcération par les Anglais, incarcération due au combat d`intellectuel en la faveur de l`indépendance de l`Inde. Ne dit-on pas que c`est sur le fumier que poussent les plus belles roses ? Et bien moi aussi, dans ma prison, sur mon tas de fumier j`ai ceuilli de belles roses. En me promenant dans la zone, je fis quelques belles rencontres dont celle de Sunil, tatoueur "moderne" travaillant dans un espace très très exigu, il joue des coudes entre une épicerie et un vendeur de pneus. Le quartier est graisseux, noirâtre, la plupart des commerces ont en commun de travailler dans le secteur du véhicule motorisé (graisse et huile à tous les étages). Je suis resté environ 2 heures dans ce studio de tatouage. Il y avait Sunil qui marquait de la peau et une demie-douzaine de ses copains de 20 a 25 ans environ. Tout ce petit monde était très excité et j`avais envie de pousser un peu les murs, mon recoin du monde se faisait microtésimal. L'un d`entre eux, particulièrement exubérant, voulait a tous prix me faire faire un tour de voiture dans la nuit naissante et au travers du tohu-bohu de la rue. Je refusais plusieurs fois car le gars était persévérant, ou bien son anglais était sélectif. Il insistait mais je ne pouvais pas accepter lui dis-je, j'avais rendez-vous avec une demoiselle qui s'appelle Morphée. Je rentrais donc dans la lumière des phares et de la poussière en suspend. Je laissais mes roses là où je les avais trouvé et repris ma route.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Amritsar night

 

 

 

Dans le bus pour Dharamsala  //  In the bus to Dharamsala

 

 

 

 

 

PREVIOUS : 03 Delhi'cate

NEXT : 05 Dharamsala

PRéCéDENT : 03 Delhi'cate

 SUIVANT : 05 Dharamsala

 

 



07/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres